• Géraldine

Avantages et limites du correcteur orthographique

Avez-vous déjà eu recours à un correcteur orthographique pour réviser votre texte ? Facile d’accès, rapide et simple d’utilisation, ce robot intelligent serait-il en train de supplanter les professionnels du métier ? Ce n’est pas certain.



Des correcteurs orthographiques de plus en plus puissants


La majorité des logiciels de traitement de texte comportent, de nos jours, un correcteur d’orthographe intuitif pour vous permettre de repérer rapidement vos erreurs. Mais ces correcteurs ont cependant des compétences limitées et se cantonnent souvent à une simple vérification de vos fautes d’orthographe, de frappe ou d’accords. Aussi, à l’ère du développement de technologies toujours plus poussées, de nombreux correcteurs orthographiques de plus en plus élaborés ont vu le jour. Ces outils, très puissants, vont désormais s’intéresser non seulement à l’orthographe et à la grammaire, mais aussi à la typographie et aux maladresses de style comme les répétitions, les anglicismes ou encore les phrases trop longues. De plus, ces logiciels incluent dans leur interface de nombreux dictionnaires de synonymes, de citations et de définitions ainsi que des guides linguistiques pour vous aider à améliorer votre texte. En résumé, le correcteur orthographique s’avère un allié intéressant, au quotidien, en matière de correction, mais aussi d’assistance à la rédaction.


Le correcteur d’orthographe ne remplace pas l’expertise humaine


Le correcteur d’orthographe ne possède cependant pas l’œil avisé et le raisonnement du correcteur de métier. En effet, contrairement à la machine, le correcteur relecteur est capable de prendre du recul sur votre document et de vérifier, par exemple, que votre discours ou votre histoire sont cohérents du début jusqu’à la fin. Il est également en mesure de poser un regard critique mais toujours bienveillant sur tout type d’écrit, qu’il soit littéraire ou plus technique. Chez Vscript, nos correctrices nous parlent souvent de la relation de proximité qu’elles créent avec leurs clients, de leurs échanges sur la perception de l’œuvre qu’elles sont en train de corriger, et même de leur rôle de confidente et de conseil auprès de jeunes entrepreneurs ou de jeunes auteurs, ce qu’un correcteur orthographique, malgré ses multiples programmes, ne peut faire. Ces logiciels restent toutefois de bons outils pour un effectuer un premier « nettoyage du terrain ». Le métier de correcteur a donc encore de beaux jours devant lui !


N’oublions pas que les correcteurs orthographiques aux fonctionnalités poussées sont, en majorité, payants. Alors pourquoi ne pas faire appel à une agence de correction de textes pour votre projet de relecture ? Sa prestation n’est souvent pas plus onéreuse et, de surcroît, vous bénéficierez d’un accompagnement personnalisé. N’hésitez pas à nous contacter, nous nous ferons un plaisir de vous fournir une réponse rapide et adaptée à votre demande et à vos besoins.


Suivez-nous sur LinkedIn pour connaître toutes nos actualités.


Photo by Alex Knight on Unsplash

33 vues0 commentaire