top of page
  • Géraldine

Pourquoi reformuler un texte ?


Correction, réécriture, reformulation, paraphrase… Tant de termes différents pour désigner des choses pourtant similaires, c'est à en avoir le tournis ! En réalité, les différences existent bel et bien et sont essentielles pour comprendre l'art de la correction. Certains considèrent la correction comme un simple relevé, certes exhaustif, des fautes dans un document, tandis que d'autres l'imaginent comme une réécriture de texte totale et complète.


C'est loin d'être le cas ! S'il est parfois possible de reformuler, la correction n'est pas une réécriture. Mais alors, quelle est la place de la reformulation dans la correction ? Faut-il l'éviter ou, au contraire, la rechercher ?


Quel est le rôle d'un correcteur ?


Le correcteur est l'intermédiaire entre l'auteur et l'édition : il s'assure de rendre le texte clair, lisible, fluide et exempt de fautes. Souvent oublié lors des discussions tournant autour du monde de l'édition, son rôle est pourtant essentiel.


Apporter un savoir-faire et une expertise


Le correcteur a pour principale mission de vérifier la grammaire, l'orthographe et la syntaxe d'un texte, ainsi que de s'assurer que le style et la présentation du texte sont cohérents et professionnels. C'est en cela qu'il apporte son expertise et sa technique : en corrigeant chaque détail qui pourrait passer inaperçu aux yeux d'une personne inexpérimentée. Il doit être attentif aux subtilités et capable de repérer les erreurs et les incohérences dans un texte.


Le correcteur se doit également de maîtriser les règles et les conventions de la langue dans laquelle il travaille, ainsi que les normes de style et de présentation en vigueur dans son domaine. Il s'agit ici de la ponctuation, des règles de mise en pages et de mise en forme : chaque maison d'édition suit ses propres règles, même si toutes répondent aux règles de l'édition française (qui diffèrent de celles d’autres pays francophones).


Qu’il corrige sur tirage papier ou sur fichier informatique, le correcteur doit dans tous les cas travailler de manière méthodique et rigoureuse, et répondre aux besoins et aux exigences de ses clients. Qu'il s'agisse d'un rapport, d'une thèse, d'un mémoire, d'un roman ou encore d'un livre de cuisine, l'objectif de la correction est toujours le même : aider l'auteur à rendre son écriture lisible et accessible.


Améliorer un texte


Si tout cela constitue effectivement le cœur du métier du correcteur, ce qu'il apporte à ses clients est en général plus profond et plus important. En effet, le client souhaite avant tout s’assurer que son texte sera lu et compris. Cela implique donc que le correcteur comprenne parfaitement le message afin de le retransmettre au mieux.


Ainsi, dans le domaine de la correction, la reformulation de texte est un outil précieux pour corriger les erreurs tout en conservant le sens et le style de l'auteur. Car oui, il est souvent possible de rectifier une faute de grammaire ou d'orthographe en reformulant une phrase ou un paragraphe.

La reformulation peut aussi être utile pour améliorer la qualité d'un manuscrit en le rendant plus clair, plus concis et plus lisible. En supprimant les redondances ou en utilisant des synonymes judicieusement choisis, on peut rendre un texte plus fluide et plus agréable à lire.


Qu'est-ce que la reformulation d’un texte ?


Lorsqu’un auteur présente son manuscrit à un correcteur, il peut craindre que les changements apportés au texte initial ne se limitent à rectifier quelques fautes d'orthographe, mais qu'il y aura également une part de réécriture. Mais qu'est-ce que la reformulation de texte ? Pourquoi est-elle importante en correction ?


La différence entre reformulation et paraphrase


Attention à ne pas confondre reformulation et paraphrase ! La reformulation consiste à reformuler ou à réécrire un texte en utilisant des mots et des phrases différentes, tout en conservant le sens original. Cela peut être fait pour rendre une pensée plus claire, plus concise, ou pour s'assurer que le message est correctement transmis.


Et maintenant, qu'est-ce que la paraphrase ? La paraphrase consiste également à réécrire un texte en utilisant des mots et des phrases différentes, mais elle a pour objectif de montrer que vous avez compris le sens de ce qui a été dit et que vous êtes capable de l'exprimer de manière indépendante. La paraphrase est souvent utilisée pour résumer ou synthétiser des idées.


Alors, pour faire simple, la reformulation vise à améliorer la compréhension ou la transmission d'un message, tandis que la paraphrase vise à montrer que vous avez compris le sens d'un message et que vous êtes capable de vous l'approprier.


La reformulation de texte, une étape essentielle


Il existe plusieurs raisons de vouloir reformuler un texte.


La reformulation peut servir à améliorer la compréhension d'un contenu, en particulier si le document est complexe ou s'il utilise un vocabulaire spécialisé. En réécrivant le texte de manière à le rendre plus clair et plus concis, on peut faciliter sa lecture et sa compréhension pour le lecteur.

Pour adapter un texte à un public ou à un contexte spécifique, on recourra à la reformulation. Par exemple, on pourra vulgariser un texte technique pour le rendre plus accessible, ou encore reformuler un texte pour l’adapter à un support de diffusion spécifique, comme un site web ou un réseau social.


Enfin, la reformulation de texte permet d'éviter les répétitions mais aussi de changer l’angle ou le ton choisi. En réécrivant le texte de sorte à éviter les redites, on peut le rendre plus agréable à lire et plus cohérent, tandis qu’en changeant l’approche ou le ton d'un texte, on peut donner une nouvelle perspective ou mettre en avant des idées différentes.


Conclusion


La reformulation est l’un des outils du correcteur, mais comme tout outil, il ne faut pas en abuser ! Le rôle du correcteur est d'aider l'auteur à se faire comprendre et à proposer un rendu professionnel et cohérent à ses lecteurs. Pas de prendre sa place ! Reformuler une phrase ou deux quand cela est nécessaire : oui. Reformuler tout un texte : non ! Car il ne s'agirait plus alors d’une correction mais bel et bien d’une réécriture. Or, ceci est un métier parfaitement différent !

24 vues0 commentaire
bottom of page