• Géraldine

Le livre audio signe-t-il la fin des correcteurs ?



Avant l’invention de l’écriture, les récits se racontaient au coin du feu et se transmettaient oralement d’une génération à l’autre. Les auditeurs se laissaient porter par la voix et les intonations du conteur pour s'immerger pleinement dans le récit. Puis le livre est apparu, et si les troubadours ont quelque temps concurrencé les romans, désormais les histoires se figent dans l’écriture. Pourtant, il est difficile de rompre tout à fait avec cette ancienne coutume : l'histoire du soir, racontée par les parents à leurs enfants, en est la preuve. Et cette tradition orale, qui n'a jamais totalement disparu, reprend peu à peu de l'ampleur grâce à un nouveau support : le livre audio.


La révolution du livre audio


L'histoire du livre audio


Le marché du livre audio est en plein essor, mais ce n'est pas une nouveauté pour autant. En effet, les premiers livres audio sont apparus au XIXe siècle ! Ils ont vu le jour avec l'invention du phonographe en 1877 par Thomas Edison, qui a rendu possible l'enregistrement audio des livres. Il imaginait des livres phonographiques à destination des personnes aveugles. Le concept s'est popularisé durant le XXe siècle. Les livres audio, enregistrés et commercialisés sur des cassettes audio, avaient deux publics : les jeunes et les malvoyants. Les livres ainsi adaptés au format audio étaient majoritairement des histoires pour enfants ou des méthodes de langue. Après un déclin dans les années 1960, le livre audio est revenu sur la scène à partir des années 1980. Toutefois, son véritable essor est récent et a été rendu possible grâce à la révolution numérique. Il est en effet bien plus simple de télécharger des livres audio sur son smartphone et de les écouter partout (dans les transports, dans son lit, dans la rue…) que de devoir accumuler des cassettes ou des CD (qui nécessitent également un lecteur souvent volumineux !).


Les avantages du livre audio


Si les livres audio sont de plus en plus plébiscités, ce n'est pas uniquement parce qu'ils sont plus accessibles qu'auparavant. Ils présentent en effet certains avantages qui les rendent plus attractifs que les livres imprimés.


  • Une santé préservée. Aussi innocente que puisse paraître cette activité, la lecture n'est pas sans danger. Elle peut abîmer le dos si l'on se met dans une mauvaise position trop longtemps, ou encore favoriser la myopie. Les adeptes des livres numériques peuvent eux aussi souffrir de maux de tête ou de troubles de la vue à force de lire sur les écrans ! Ce qui n'est pas le cas avec les livres audio, qui permettent de s'installer comme on le souhaite, de bouger, de regarder où l'on veut… En fait, le livre audio permet une totale liberté de mouvements, contrairement au livre papier (ou numérique).

  • Des histoires partout, tout le temps. Les livres audio peuvent s'écouter n'importe où aujourd'hui, grâce aux smartphones. Ils accompagnent leurs auditeurs dans les transports, en randonnée, à la plage ou bien chez eux, pour un moment de détente. Ils permettent également de faire autre chose en même temps que l'écoute du livre : du tricot, du ménage, de la cuisine… Contrairement aux lecteurs, les auditeurs peuvent découvrir la suite de leur histoire préférée en accomplissant les tâches du quotidien.

  • Une immersion complète. Les lecteurs des livres audio peuvent insuffler de la vie, de l'émotion au texte, facilitant ainsi l'immersion de l'auditeur dans l’histoire. De plus, l'écoute est plus efficace que la lecture pour s'isoler des bruits du monde extérieur. C'est d'autant plus vrai quand des sons d'ambiance sont incorporés au livre audio !


Le livre, de la lecture à l'écoute


La création d'un livre


Depuis l'invention de l'imprimerie, le processus de la création du livre a été amélioré, peaufiné, jusqu'à devenir un système bien huilé : la rédaction d'abord, puis une première relecture ; l'envoi à l'éditeur, une deuxième relecture, pour retravailler l'intrigue, améliorer ce qui peut l'être ; la correction, pour éliminer chaque faute, traquer les incohérences linguistiques, parfaire la syntaxe, perfectionner la ponctuation ; la mise en pages, l'impression du bon à tirer pour vérifier que tout est bien en ordre ; l'impression définitive et la distribution, jusqu'à ce que le livre arrive entre les mains du lecteur. En résumé, beaucoup d'étapes pour que la lecture soit fluide, et le texte débarrassé de toute faute à même de gêner le lecteur.


La création d'un livre audio


Pour créer un livre audio, le procédé est assez simple : des lecteurs professionnels sont enregistrés en train de lire un livre (qui est donc passé par toutes les étapes de création du livre). Tous les livres audio ne se ressemblent pas : parfois, des bruitages et sons d'ambiance sont rajoutés. De la même manière, il se peut qu'il n'y ait qu'un seul lecteur pour tout le livre, ou plusieurs. Dans le second cas, cela signifie généralement qu'il y a autant de lecteurs que de personnages (voire un pour le narrateur, si celui-ci n'est pas un personnage du livre).


Jusque-là, les correcteurs ne sont donc en rien menacés, leur rôle reste le même. Là où le bât blesse, c'est qu'aujourd'hui certains livres sont pensés pour être exclusivement écoutés, et non lus. Leur processus de création est donc fondamentalement différent. Et dans ce processus, les correcteurs ont-ils leur place ?


Corriger un livre audio, est-ce utile ?


La correction de livres audio peut sembler absurde au premier abord. En effet, quelle importance si le « s » est oublié dans « de jolis chiens » ? Après tout, cela ne s'entendra pas à l'oral ! Et c'est vrai, l'auditeur ne sera pas le moins du monde troublé dans son écoute – il ne saura même pas qu'il y avait une faute ! Cependant, toutes les erreurs ne sont pas muettes. En réalité, la plupart des fautes peuvent s'entendre à l'oral, qu’il s’agisse de fautes d'orthographe, de conjugaison, ou de fautes d'accord… De plus, la correction concerne également la syntaxe, qui est tout aussi importante à l'oral qu'à l'écrit. Enfin, la correction permet également de relever les erreurs de ponctuation. Or, la ponctuation est essentielle dans une lecture orale : elle permet de savoir où mettre des pauses, des respirations, quel ton donner au texte, quelle émotion véhiculer… En conclusion, il n'est pas envisageable de faire l’impasse sur la correction si l'on veut un texte lisible et donc bien lu, peu importe que le livre sorte ou non au format papier.


Le métier de correcteur reste précaire, et certaines maisons d'édition estiment qu'elles peuvent désormais se passer de ce service. Mais cette précarisation n'est nullement liée à l'émergence des livres audio. Au contraire, les livres audio nécessitent une relecture scrupuleuse pour s'assurer que le lecteur véhiculera la bonne émotion, et il est tout à fait possible que ce nouveau format permette une revalorisation du métier de correcteur !


Image par Felix Lichtenfeld de Pixabay

11 vues0 commentaire