• Géraldine

Faire corriger et mettre en forme son manuscrit : pourquoi est-ce important ?


En tant qu'auteur, lorsque vous vous faites publier à compte d'éditeur, la correction et la mise en pages de votre manuscrit sont prises en charge par la maison d'édition. Dans le cadre d’une autoédition, vous devez vous débrouiller pour faire relire votre texte et le mettre en forme. Il n'est pas rare que les correcteurs incluent dans leur prestation la mise en forme et la mise en pages de votre manuscrit, mais ce n'est pas systématique. Et lorsque votre correcteur ne s'en occupe pas…, vous pourriez être tenté de faire l'impasse sur ce service ou de le faire vous-même. Ce serait une erreur ! Vscript vous explique pourquoi.


Mise en forme et mise en pages, définitions


Mise en forme


Certains considèrent la mise en pages et la mise en forme comme un tout. Il n'est pas forcément nécessaire de séparer les deux, mais cela permet d'avoir une vision plus claire sur ce qui reste à faire pour rendre votre manuscrit imprimable, et de comprendre plus facilement pourquoi les deux sont importants. En l'occurrence, la mise en forme concerne tout ce qui est lié au format des paragraphes. Quelle police ? Quel interligne ? Quel alignement ? Dans le cas d'une maison d'édition, certaines questions trouvent d'office leur réponse, car la maison d'édition a une charte à respecter pour que tous les livres publiés aient une cohérence visuelle. Sinon, vous devrez répondre vous-même à ces questions. Et si le choix de la police, de la taille de caractère, ou encore le choix d'intégrer des illustrations ou non peuvent sembler faciles, lorsqu'il s'agit de définir si des paragraphes ou des lignes doivent être solidaires ou non, si l’on choisit de couper les mots ou pas…, mieux vaut s'en remettre à un professionnel de la correction !


Mise en pages


La mise en pages concerne la page dans son ensemble. C'est-à-dire le format du papier, son orientation, les marges appliquées, l'emplacement de l'en-tête et du pied de page, la reliure… En bref, tout ce qui donne une cohérence à votre manuscrit et qui permet au lecteur de lire votre texte de manière fluide, sans avoir à se tordre le cou pour lire les mots dans la marge. C'est une étape essentielle avec l'impression, car une simple erreur peut ruiner tout un tirage. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il faut faire un BAT (bon à tirer) de votre manuscrit avant de lancer l'impression de centaines de livres ! Cela vous permettra de voir si votre mise en pages est bien faite, ou si au contraire il reste des détails à corriger.


L'importance de l'identité visuelle de votre manuscrit


Un univers littéraire unique


S'il est important de se poser toutes ces questions, ce n'est pas pour rien. Choisir consciencieusement sa mise en forme permet d'avoir un univers visuel unique, facilement identifiable pour vos lecteurs, ce qui n'est pas à négliger. Votre lectorat pourra facilement vous identifier et cela ajoutera une autre dimension à votre texte. De plus, vous serez également capable de jouer avec cette mise en pages pour donner plus de profondeur à votre texte. En modifiant l'espacement ou la taille des paragraphes, vous pourrez subtilement modifier l'ambiance du texte. Vos lecteurs y seront sensibles, même s’ils n’en ont pas conscience !


Un texte plus agréable à lire


Une police illisible, une relecture et une correction bâclées ou des défauts de présentation ne rendront pas votre livre mauvais et ne détourneront pas tous vos lecteurs de votre travail, fort heureusement ! Mais vous risquez tout de même d'en perdre quelques-uns et de pénaliser ceux qui ont des difficultés à lire, des problèmes de dyslexie ou qui utilisent une liseuse, par exemple. Un mot coupé au mauvais endroit ou mal orthographié, voire carrément « mangé » par la page peut bouleverser la lecture de vos lecteurs, même quand cela paraît anodin. Autrement dit, vous soucier de la mise en pages et de la mise en forme, c'est vous rendre service, et rendre service à vos lecteurs !


Maisons d'édition et indépendants, tous à la même enseigne


Une bonne correction pour montrer son implication


Indépendamment de la qualité du texte, un auteur qui fait l'effort de passer par un service de correction professionnel, qui englobe autant la relecture que la mise en pages, sera mieux reçu que celui qui ne fait pas cet effort. Oser demander conseil à des personnes plus qualifiées que soi et ne pas avoir peur de se faire corriger montre que l'auteur souhaite avant tout offrir la meilleure qualité à ses lecteurs. C'est un gage d'implication et également une preuve de respect. Bien sûr, certains écrivains indépendants peuvent ne pas avoir les moyens de recourir à ces services, ou parfois même ne pas savoir précisément de quoi ils ont besoin, et il ne s'agit pas de leur jeter la pierre, au contraire !


Un texte qui répond aux normes éditoriales de l'éditeur


Comme dit précédemment, les maisons d'édition ont souvent des normes éditoriales à respecter. Elles non plus ne peuvent donc pas faire l'impasse sur la correction et le format des livres publiés. Pour certaines, ces services sont internes à leur structure, mais d'autres doivent faire appel à des intervenants extérieurs, de la même manière que les auteurs indépendants ! Toutefois, même si les maisons d'édition ont une charte à respecter, un peu de personnalisation est tout de même possible, pour la police et la taille des titres de chapitre par exemple. Peu importe votre choix de publication, il est toujours possible d'avoir un univers visuel qui vous est propre !


Si votre texte est l'essence de manuscrit, la forme en est le corps ; et si le corps est mal articulé, alors le texte ne fonctionnera pas. Tout simplement. La forme ne doit pas être négligée, car vous serez le premier à en pâtir. Alors osez avoir recours à des professionnels et offrez ce qu'il y a de meilleur à votre œuvre !

35 vues0 commentaire