top of page
  • Photo du rédacteurGéraldine

Comment fonctionne la correction professionnelle ?

La correction professionnelle consiste à confier votre texte à un prestataire externe (ici, un correcteur professionnel) pour faire corriger les fautes d’orthographe, les erreurs de syntaxe, de conjugaison, la grammaire, la typographie…, mais pas seulement. Le correcteur procède à une lecture approfondie de votre manuscrit ou document pour traquer ses imperfections.


Découvrez comment fonctionne la correction professionnelle et quelles sont les différentes étapes pour corriger un texte.


Étape 1 : la réception du texte


Avant de se lancer dans la correction du manuscrit, le correcteur discute avec vous de vos attentes. Si vous passez par une agence de correction comme Vscript, nous remettrons votre document à l’une de nos correctrices professionnelles. Votre premier échange se passe avec l’agence, que vous aurez sollicitée grâce à notre formulaire de contact. Celui-ci vous permet d’effectuer une demande de correction en nous parlant de votre projet d’écriture (roman, essai, article, thèse, synthèse…).


Avant de relire et de corriger le texte, le correcteur – qui travaille en free-lance ou qui fait partie d’une agence – peut discuter avec vous de vos attentes et de vos besoins. Vous convenez également d’un prix et d’un délai de livraison. La correction professionnelle est une prestation payante, et son tarif varie selon la longueur du texte et le niveau de correction. Le correcteur vous livrera en retour un document sans fautes, pour que votre texte puisse entrer dans la phase finale du processus d’édition et de publication.


Le correcteur est un expert de la langue française. Il possède des compétences professionnelles qui vous permettent de gagner du temps sur la correction orthographique et syntaxique. Le relecteur correcteur propose une correction approfondie du texte, bien plus précise et pointue que ne le ferait un correcteur automatique (par exemple celui de votre traitement de texte ou tout autre logiciel de correction comme Antidote ou Cordial, qui sont seulement une aide à la correction).


Définir les services de correction


Vous pouvez, selon les correcteurs, choisir le niveau de correction et opter pour :

  • une correction approfondie (conseillée) pour faire corriger votre manuscrit ou document en profondeur ;

  • une relecture simple quand votre texte a déjà été corrigé, afin de vérifier qu’il ne reste pas d’erreurs ni de coquilles ;

  • une réécriture, notamment si vous êtes peu à l’aise avec l’écriture ou la reformulation. Cette option permet notamment aux personnes non francophones d’améliorer leur style et la compréhension de leurs écrits.


Les besoins en correction dépendent de la qualité du texte initial mais aussi de chaque auteur.


C’est pourquoi un premier échange est nécessaire pour comprendre vos attentes et vous proposer un devis sur mesure, adapté à votre texte et à votre budget.


Les délais de correction


Les délais de correction varient également selon les correcteurs et la densité du texte. Forcément, un roman sera plus long à corriger qu’une lettre. Il faudra donc vous armer de patience. La qualité du travail dépend aussi du temps passé à lire et relire le texte. Plusieurs relectures sont parfois nécessaires pour bien corriger un texte, surtout si celui-ci porte sur un sujet complexe ou technique.


Envoi et signature du devis


Avant que le travail de correction ne soit lancé, vous recevrez un devis qui détaille la prestation de service ainsi que les prix hors taxes (HT) et toutes taxes comprises (TTC). Une fois que vous aurez validé et signé le devis, le correcteur pourra commencer à travailler.


Certains correcteurs demandent un règlement en deux fois : avant le début du travail de correction et au moment de la remise du texte. Ces détails sont à discuter avec votre prestataire.


Étape 2 : la première lecture


Chaque correcteur professionnel a sa propre démarche pour relire et corriger les manuscrits.


Parfois, il peut effectuer une première lecture rapide et noter toutes les erreurs d’orthographe qu’il voit, les fautes grammaticales, syntaxiques et la ponctuation (espaces, guillemets…) et les corriger.


Cette première phase de la correction permet de repérer les répétitions, de trouver les fautes, de vérifier si les règles typographiques ou les règles de grammaire sont respectées, de corriger les fautes de frappe, de corriger un mot mal orthographié…


Cependant, ce travail préliminaire doit s’accompagner d’une seconde lecture pour travailler la correction en profondeur et gommer toutes les petites erreurs qui se cachent entre les lignes.


Étape 3 : une vérification approfondie


Le travail d’un correcteur professionnel est de lire et relire un texte pour rechercher la moindre imperfection. Pendant cette deuxième lecture, l’objectif est de continuer à chercher, phrase après phrase et paragraphe après paragraphe, les fautes de grammaire, la moindre faute d’orthographe, mais aussi les incohérences, les phrases qui ne veulent rien dire, les coquilles, les défauts de style, la pertinence du vocabulaire employé…


Un service de correction professionnelle corrige les fautes directement dans le document à réviser.


En revanche, les suggestions portant sur le style d’écriture ou la précision des phrases sont généralement signalées par des commentaires en marge. Chez Vscript, vous pouvez bénéficier d’une correction simple (orthographe, grammaire, syntaxe, typographie) ou d’une relecture approfondie (restructuration de phrases ou reformulation, tout en respectant l’esprit du texte d’origine).


L’objectif de la correction professionnelle est d’améliorer votre texte en vue de sa publication ou de sa diffusion. Tout est mis en œuvre pour que votre manuscrit ou document soit lisible, compréhensible et agréable à lire. La correction renforce aussi la crédibilité des auteurs, des maisons d’édition et des entreprises.


Les suggestions


Le correcteur professionnel peut annoter certains passages et suggérer des propositions de reformulation, des ajouts ou des suppressions de texte pour améliorer la clarté et la précision du propos de l’auteur. Bien sûr, l’auteur reste le seul maître du texte, et c’est lui qui a le dernier mot.


Toute suggestion est modifiable. Soyez libre d’en discuter avec votre correcteur pour comprendre ses choix et voir si cela peut améliorer ce que vous avez écrit.


Les fautes


À la fin de la correction professionnelle, vous ne devez plus avoir aucune faute dans votre texte. Une dernière relecture est néanmoins conseillée pour être sûr que tout est bon et prêt à être publié. La correction de texte permet de repérer les fautes les plus flagrantes et les plus subtiles. Il faut cependant se montrer attentif. Certaines coquilles peuvent passer entre les mailles du filet, c’est pourquoi une dernière lecture est recommandée.


La correction professionnelle inclut la correction des fautes :

  • d’orthographe ;

  • de grammaire ;

  • de conjugaison ;

  • de syntaxe ;

  • de typographie ;

  • de ponctuation ;

  • les répétitions ;

  • les incohérences ;

  • les tournures de phrases.


Elle peut aussi inclure la mise en page (parfois réalisée par votre maison d’édition) ou encore la vérification des noms propres et des dates. Tout dépend de ce que vous avez convenu avec votre correcteur lors du devis de correction professionnelle.


Étape 4 : l’envoi du texte corrigé


Lorsque la correction du document est terminée, vous recevez votre texte corrigé et pouvez le publier ou le relire une dernière fois.


Relire son texte est toujours une bonne idée !


Le correcteur peut également vous remettre un bilan ou une note qui liste les principales erreurs repérées afin que vous puissiez améliorer votre production écrite. Bien sûr, vous pouvez lui poser toutes vos questions !


Photo de Ben White sur Unsplash

 

6 vues0 commentaire

Comments


bottom of page