top of page
  • Photo du rédacteurGéraldine

10 conseils pour améliorer un texte

Finissez-en avec votre premier jet ! Voici tous nos conseils pour améliorer un texte, le peaufiner et le préparer pour sa version définitive. Repérez les coquilles et passez à l’étape de la relecture et de la correction pour réviser et terminer votre ouvrage.



Conseil 1 : comprendre l’objectif du texte


La première étape pour améliorer un texte consiste à prendre du recul pour en comprendre l’objectif. Que voulez-vous transmettre ? Quel est votre sujet ? À qui vous adressez-vous ?


Qu’il s’agisse d’un roman, d’un article web, d’une thèse, d’une lettre de motivation ou d’un texte commercial, sortez de l’écriture à proprement parler, faites preuve de créativité et ayez une vision globale de votre écrit. Prendre du recul est le meilleur moyen de repérer ses erreurs et d’apporter les corrections nécessaires à son texte.


Pour perfectionner votre texte, interrogez-vous sur son fond, c’est-à-dire :

  • le sens général (idées principales, informations, message) ;

  • la structure (plan, logique narrative, angle d’écriture) ;

  • la compréhension du texte (que voulez-vous que le lecteur comprenne).


Pour vous aider à comprendre l’objectif de votre texte, demandez-vous à qui il s’adresse et quel est votre public cible. Vous pouvez aussi définir un message principal que vous souhaitez transmettre et qui fera office de fil rouge lors de l’écriture ou de la relecture.


La révision du texte doit se faire en fonction de votre objectif.


Conseil 2 : relire le texte à voix haute


Flaubert faisait passer ses textes au « gueuloir » : il les criait pour tester leur musicalité et leur force stylistique. « Gueuler pour mieux écrire », voilà qui pourrait vous aider à améliorer vos écrits. Sans hurler à tue-tête dans toute la maison, lisez-les à haute voix.


Si une phrase vous semble étrange à l’oreille, trop compliquée, essayez de l’améliorer. Pour cela, n’hésitez pas à raccourcir la phrase, à changer un mot, à améliorer la syntaxe, à apporter du rythme par la ponctuation, à varier les tournures de phrases…


Faites confiance à votre instinct de lecteur. Cette étape de la correction vous permettra d’évaluer la force de certains termes, ou au contraire leur faiblesse, les répétitions, l’euphonie du texte dans son ensemble, ainsi que la qualité générale du manuscrit, de l’article ou du document.


Conseil 3 : vérifier le rythme du texte


Des phrases longues comme des phrases courtes donnent un rythme au texte. Par exemple, les scènes d’action ont tendance à être rendues par des phrases courtes et des verbes d’action pour rendre la lecture plus immersive pour le lecteur.


À l’inverse, les descriptions ou les argumentations peuvent impliquer des phrases plus longues et adroitement ponctuées.


Attention au rythme ! Si vous voulez améliorer votre texte, vérifiez qu’il n’y a pas de longueurs. Si vous vous ennuyez lors de la phase de relecture, c’est qu’il y a un problème dans votre brouillon. Même si le propos est clair, la monotonie est l’ennemie de tout écrivain ou rédacteur qui souhaite captiver ses lecteurs.


Conseil 4 : utiliser un langage clair


Votre texte doit être clair et compréhensible. Les lecteurs décrocheront facilement si votre style est trop complexe, avec du vocabulaire trop spécifique et des phrases alambiquées, peuplées de relatives et de digressions.


L’astuce, pour embellir votre texte, est de le relire et de supprimer tout jargon inutile. Évitez les termes techniques qui nécessitent de consulter un dictionnaire. Restez simple, mais n’oubliez pas que simplicité n’est pas synonyme de familiarité. Vous pouvez utiliser un vocabulaire soutenu et intelligible : pensez à travailler votre style d’écriture !


Un autre conseil pour améliorer la sémantique et le langage de votre texte est de choisir des mots simples et précis. Plus vous exprimerez vos idées avec le mot juste, plus votre texte sera accessible au grand public. Variez la longueur des phrases pour rendre votre écriture dynamique et agréable.


Conseil 5 : faire appel à un correcteur relecteur professionnel


Prendre du recul pour corriger son texte n’est pas toujours évident. C’est pourquoi de nombreux professionnels (maisons d’édition, entreprises, etc..) et auteurs recourent à des correcteurs relecteurs pour faire relire leur texte.


Ces derniers sont des experts de la correction et de l’amélioration des textes. Vous confiez ainsi cette tâche à des professionnels qui vous aideront à peaufiner et à révéler la force et le message de votre écrit.


Un correcteur relecteur apporte un œil neuf pour corriger votre texte et améliorer :

  • les erreurs d’orthographe et d’inattention ;

  • la grammaire ;

  • les fautes de syntaxe ;

  • la typographie ;

  • la restructuration et la reformulation des phrases lorsque cela est nécessaire.


Ainsi, en faisant appel à un correcteur professionnel, vous gagnez du temps sur la correction de votre texte, mais vous profitez aussi d’une analyse experte et poussée. Le but : rendre votre écrit le plus abouti possible.


Découvrez nos services de correction et de relecture pour améliorer votre texte !


Conseil 6 : corriger la conjugaison, la grammaire et l’orthographe


Le lecteur ou la lectrice trouvera plus agréable la lecture d’un texte bien écrit, bien orthographié, avec une grammaire juste, plutôt qu’un brouillon bourré de fautes. Garder un Bescherelle à proximité est une bonne idée, ne serait-ce que pour vérifier certaines règles orthographiques, grammaticales et de conjugaison.


Vous pouvez réaliser une correction en quatre étapes :

  1. une première relecture pour vérifier la cohérence des temps ;

  2. une deuxième relecture pour corriger les fautes d’orthographe et les coquilles ;

  3. une troisième relecture pour corriger la syntaxe et les fautes grammaticales ;

  4. une quatrième et dernière relecture pour améliorer le style et la ponctuation.


N’hésitez pas à laisser votre texte de côté. Oubliez-le dans un tiroir ou dans un dossier pendant quelques jours, vous verrez mieux les fautes au moment de la relecture. Un logiciel de correction comme Antidote ou Prolexis peut aussi vous aider à éliminer un certain nombre de fautes et de coquilles.


Conseil 7 : vérifier les informations


Si vous écrivez un texte informatif à destination du public, comme un article ou une thèse, vous devez impérativement vérifier les informations que vous transmettez. L’idéal est de mener des recherches avant la phase d’écriture, surtout si vous travaillez sur un sujet technique ou complexe.


Cette relecture concerne le fond du texte et vise à apporter plus de crédibilité à votre message. Si l’objectif est de transmettre des informations, vous devez fournir un travail de correction complet, avec une relecture attentive pour traquer les incohérences et les fausses informations.


Conseil 8 : soigner la mise en pages


Après le fond, la forme ! Votre texte est tout propre, sans fautes de frappe ni d’orthographe. Pour qu’il soit agréable à lire, pensez à sa mise en forme. Renseignez-vous sur les règles de typographie pour mettre le bon espace après la virgule ou les guillemets, par exemple.


Une bonne mise en pages passe également par le choix de la police de caractères pour que le texte soit lisible (Arial, Times New Roman…). La taille de la police doit aussi être confortable, idéalement 11 ou 12 points.


Pensez également aux marges, à l’espacement entre les lignes (interligne), aux titres et sous-titres en gras et en italique. Les logiciels de traitement de texte comme Word, LibreOffice ou d’autres disposent de feuilles de styles pour vous aider à mettre en forme votre texte.


Un correcteur relecteur peut vous aider à mettre en pages votre projet et vous indiquer les bonnes pratiques pour structurer et améliorer votre texte.


Conseil 9 : demander des retours


Ne soyez pas timide ! Si vous voulez améliorer un texte et progresser dans votre écriture, n’hésitez pas à demander des retours. La bêta-lecture, différente de la correction, est idéale pour avoir un avis général sur votre texte.


Le bêta-lecteur effectue un travail de relecture plus ou moins complet pour vous apporter un avis général et subjectif sur ce que vous avez écrit. Un relecteur correcteur peut vous apporter une autre vision du texte pour améliorer vos phrases, leur structure et leur sens.


Solliciter un avis extérieur vient compléter le travail de relecture et de correction pour perfectionner votre texte.


Conseil 10 : effectuer une relecture finale


Voilà, vous y êtes ! Votre texte est enfin relu et corrigé. Profitez de cette dernière étape de correction pour le relire une dernière fois et vérifier que tout est en ordre. Vous pouvez l’imprimer pour corriger les coquilles qui restent ou les fautes d’impression.


Cette dernière relecture permet aussi de vérifier l’ensemble du texte, son message, sa structure et sa cohérence.


Mais n’oubliez pas, à la fin, il faudra lâcher votre texte et le laisser suivre son chemin. Vous trouverez toujours des éléments à retravailler. Alors, sentez quand vous arrivez au bout du processus de relecture et de réécriture, et lancez-vous ! Diffusez votre texte et partagez-le avec vos lecteurs.


Photo de Daniel Thomas sur Unsplash




73 vues0 commentaire

Comments


bottom of page